TÉMOIGNAGES

 

 

 

L’Adjudant/Chef Laubeau, ancien du CLA et de l’Escale du DTO 48/540 de Fort-Flatters en 1959-60 se souvient …

 

Un jour, à l’époque où Brigitte Bardot attendait un bébé, je volais à bord d’un JU 52 piloté par le commandant Jarnias.  Notre mission consistait à aller ravitailler les pétroliers dans le secteur d’Ohanet et survoler au retour un peloton méhariste en patrouille dans l’erg et lui larguer un sac de courrier.  Dès le contact radio établi avec les méharistes, leur première question fut de savoir si le bébé de Brigitte était né et si c’était une fille ou un garçon.…

 

 

 

 

 

 

 

Le DTO 48/540 de Fort-Flatters dépendait administrativement de la Base Aérienne 215 d’Ouargla.  Tous les militaires affectés au DTO s’arrêtaient donc à Ouargla pour y effectuer une partie de leur circuit d’arrivée ou de départ.

 

Laissons un ancien nous narrer un souvenir de son passage à Ouargla…Le Nord 2501 amorce sa descente, une chaleur étouffante envahit l’intérieur de l’avion qui s’arrête bientôt sur le parking bitumé de la Base Aérienne 215 à proximité des bâtiments de l’Escale.  Nous récupérons nos bagages et prenons un car militaire qui nous dépose ensuite en face du bâtiment transit de la troupe.  Notre séjour ici ne durera que deux jours, le temps de compléter la majeure partie de notre circuit d’arrivée, le reste se fera à Fort-Flatters.  Nous voilà au Sahara, il fait chaud et nous coulons à grosses gouttes.  La chambre de transit est bien simple, quelques lits métalliques à deux étages alignés le long du mur, une grande table et plusieurs chaises occupent le centre de la pièce.  Au fond, deux militaires  tapent un Tarot.

 

Je m’avance et pose mon paquetage et ma valise sur un lit du bas, à côté des lits choisis par mes compagnons.  Nous commençons à déballer nos affaires quand un des militaires qui jouent aux cartes nous dit…ne laissez rien sur les lits du bas sinon la gazelle va venir fouiller dans tout ça…

 

C’est une gazelle apprivoisée qui vit sur la base, c’est la coqueluche de tous les militaires.  Elle adore le tabac et comme il fait très chaud et que nous laissons toujours les portes ouvertes, elle entre dans la chambre et cherche des cigarettes dans nos vêtements et nos valises, elle nous fait les poches…C’est la raison pour laquelle ici les places du dessous des lits à deux étages sont toujours inoccupées.

 

Le militaire avait à peine terminé sa mise en garde que notre invitée arrive au galop.  Après un bref moment d’hésitation, elle se dirige vers les lits et commence à chercher dans notre barda.  Je sors mon paquet de Troupe et lui tends une cigarette, elle me fixe longuement de ses grands yeux doux, s’avance tranquillement et saisit doucement la cigarette puis elle sort rejoindre les deux chèvres qui lui tiennent compagnie sur la base.  Gourmande, joueuse, je n’aurai aucun mal à l’attirer de nouveau pour la photographier.

 

 

 

 

 

 

AVIS DE RECHERCHES

 

 

 

L’auteur du site est à la recherche de toute documentation ( archives, mémoires, notes, photographies ) concernant le Commandant Jarnias dont les prouesses aux commandes du JU 52 étaient légendaires, les commandants Rohé, Flament et Niels qui lui succédèrent, le Capitaine Barre, les pilotes civils Chaumeil et Obrecht  du Dragon DH 89 des pétroliers, les anciens du DTO et des diverses Unités  de l’Armée de Terre à Fort-Flatters et remercie par avance toute personne qui l’aidera dans ses démarches.